28/03/2018

La pervenche * Periwinkle

Je savais la pervenche (Vinca sp) indicateur du passé des forêts. J'ai donc fait quelques recherches et j'ai eu quelques surprises. 
Je pensais, à tort, que la superficie des forêts avait tendance à baisser. Et bien non! Au début du 19ème siècle les forêts françaises n'occupaient que 7 millions d'hectares soient deux fois moins qu'aujourd'hui !! Ce qui veut dire que souvent la forêt parcourue est un ancien champ cultivé par exemple. 

La végétation présente aujourd'hui est ainsi influencée par ce passé. Ainsi sur des parcelles cultivées il y a des siècles, on voit des espèces botaniques liées à l'activité humaine (plantes rudérales) sans que les espèces forestières régressent obligatoirement. 
Ainsi la présence de la pervenche (Vinca sp) indique que le sol a été enrichi autrefois par l'agriculture.

Je simplifie beaucoup ici mais si cela vous intéresse, je vous invite à aller télécharger (gratuit) la revue Rendez-vous techniques de l'ONF - n° 14 où l'article "La mémoire des forêts" vous expliquera tout cela plus en détail.

Vinca sp
I knew the periwinkle (Vinca sp) indicator of the past of forests. I thus made some researches and I had some surprises.
I thought, wrongly, that the surface of forests tended to fall. No! At the beginning of the 19th century the French forests occupied 7 million hectares so twice less than today! What means that often the traveled forest is a former cultivated field for example.

The present vegetation is influenced by this past. So on cultivated plots of land there are centuries, we see botanical species connected to the human activity without the forest species declining necessarily. So the presence of the periwinkle (Vinca sp) indicates that the ground was formerly enriched by the agriculture.

Meurthe et Moselle, mars 2018

25/03/2018

Surprise !

Avec la météo froide que nous avons eue depuis un mois, je ne m'attendais pas à les croiser aujourd'hui. Et pourtant les gagées (Gagea lutea) étaient en fleurs ! De plus dans une allée où je n'en avais jamais vu. Cela fait deux bonnes nouvelles :) 






















With the cold weather which we had for a month, I didn't expect to meet them today. And nevertheless the yellow star of Bethlehem (Gagea lutea) were in bloom! Furthermore in a path where I had never seen it. It makes two good news :)


Les gagées sont des fleurs rares protégées au niveau national

The yellow star of Bethlehem are rare flowers protected at the national level


Meurthe et Moselle, mars 2018

23/03/2018

Bison d'Europe * European bison

Le bison d'Europe (Bison bonasus) est comme son cousin américain en grand danger. On ne les croise plus que dans des parcs zoologiques. Depuis plusieurs années des projets de réintroduction de ces grands bovidés dans la Nature ont été conduit à partir des populations des parcs animaliers. L'Europe de l'Est est à la pointe dans ces projets et l'Allemagne une fois de plus fait office de bon élève. 
Depuis quelques années, les forêts du Siegen-Wittgenstein et Hochsauerland (Rhénanie-du-Nord-Westphalie) accueillent un modeste troupeau de bisons d'Europe. Vous pouvez voir sur Youtube une vidéo de décembre 2017 de ces magnifiques animaux. Je dois avouer que c'est magique ... (si vous avez du temps à perdre il y a pas mal de vidéos de cette population allemande).

Une ombre au tableau persiste: la forte consanguinité de la population pourra-t-elle quand même permettre un retour à la l'état sauvage, sur de petits territoires ... affaire à suivre!

Bison bonasus
The european bison (Bison Bonasus) is as his American cousin in great danger. We do not meet them more than in zooes. For several years projects of reintroduction of these big cattle in the Nature were led from the populations of wildlife parks. The Eastern Europe is in the leading edge in these projects and Germany one more time acts as good pupil.

Since a few years, the forests of Siegen-Wittgenstein and Hochsauerland ( North Rhine-Westphalia) welcomes a modest herd of wisents. You can see on YouTube a video of December, 2017 of these magnificent animals. I have to admit that it is magic ... (if you have time to lose there are quite a lot of videos of this German population).

One flaw persists: can the strong consanguinity of the population allow a return to the wild, on small territories ... case to be followed!

Moselle, mai 2017

21/03/2018

2ème coup de froid * 2nd cold snap

Prunus laurocerasus
 Il y a quelques semaines, les végétaux qui avaient commencé leur réveil, prenaient un gros coup de froid. Les cicatrices sont visibles sur les épis floraux de ce laurier cerise brulés par le gel. Il y a quelques jours c'est la neige qui attaquait.

There is a few weeks, the vegetables which had begun their awakening, took a big cold snap. Scars are visible on the floral ears of this cherry laurel burned by the frost. A few days ago it's the snow which attacked.

Cornus mas
 Il y a peu de chances pour que nous ayons des cornouilles cet automne :(

There's little chances that we have cornelian cherries this autumn :(

Cornus mas
Meurthe et Moselle, mars 2018

18/03/2018

La neige est de retour et cette" fois nous avons un vrai tapis neigeux de mini 6 cm :) 
On en a bien profité pour les balades.


The snow is back and this time we have a real snow-covered carpet of mini 6 cms :) 
We took advantage of it for our walks.


Meurthe et Moselle, mars 2018

16/03/2018


Lors du coup de froid qui nous a atteints il y a quelques semaines, les végétaux qui avaient commencé leur renaissance annuelle, ont pris un gros coup de froid. La plupart s'en remettront comme ce Buddleia (Buddleja davidii), mais espérons que les fruitiers auront moins souffert que lui. 



During the cold snap which affected us there is a few weeks, the vegetables which had begun their annual revival, took a big cold snap. Most will recover from it as this Buddleja, but let us hope that the fruiterers will have less suffered than him.


Meurthe et Moselle, mars 2018